Actualités

09/06/2008

1000 visiteurs chez le collecteur SRV-V

En organisant une opération "Portes Ouvertes" sur deux jours, le groupe Vacher, qui collecte les pneus usagés pour Aliapur en Haute-Loire, a voulu sensibiliser le grand public à la nécessité de trier et de recycler.

 

Le groupe Vacher (75 personnes), dont dépend notamment l’entreprise SRV-V, collecteur Aliapur pour la Haute-Loire (43), a organisé les vendredi 16 et samedi 17 mai une opération « Portes Ouvertes » qui lui a amené un millier de visiteurs. « Nous avions déjà fait une opération de ce genre il y a 5 ans, mais elle avait moins d’envergure, explique Laurent Aulagnier, responsable Grands Comptes du groupe. Cette fois, nous avons consacré une journée à l’accueil de professionnels et une journée au grand public ».

Effectivement, le vendredi a été réservé aux clients industriels et professionnels du groupe. « Nous sommes spécialisés dans le recyclage (bois, papiers et cartons, ferraille et métaux, déchets verts, plastiques...) depuis 1991 et partenaire d’Aliapur depuis 2003 puisque nous avons toujours remporté les appels d’offres pour la collecte des pneus usagés en Haute-Loire », ajoute Laurent Aulagnier.

Face aux professionnels, le groupe Vacher a insisté sur son expérience et sa capacité à réagir « face à des marchés qui peuvent se révéler très fluctuants ». Surtout, il a souhaité démontrer que le recyclage –quel que soit le produit traité, y compris les pneus usagés- est un métier qui demande des compétences pointues et un savoir-faire maîtrisé dans un secteur d’activité de plus en plus encadré par la législation. Près de 400 professionnels (dont une délégation Michelin de 25 personnes) ont d’ailleurs répondu à l’invitation, preuve de l’intérêt croissant des grands groupes pour le recyclage sous toutes ses formes.

Le lendemain, c’est aux particuliers que la journée était réservée. « Nous sommes en zone rurale. Il était donc très important de pouvoir nous adresser au public, à nos voisins et aux élus », insiste Laurent Aulagnier. En jouant la transparence totale, le groupe Vacher a souhaité prouver au grand public (600 visiteurs ce jour-là) que le recyclage de produits que l’on considère encore comme des déchets n’est ni sale ni polluant, dès lors que l’entreprise respecte toutes les règles de sécurité environnementales et sanitaires.

« Nous voulions dédramatiser et rassurer sur notre activité, tout en faisant découvrir les métiers du recyclage et en sensibilisant les citoyens à la nécessité de trier les déchets ». Chez SRV-V, le mode de communication retenu ne manque effectivement pas de style…