Actualités

15/07/2010

ACV du pneu : le Document de référence

A la suite de la restitution publique de son Analyse du Cycle de Vie du pneu usagé, Aliapur vient de publier le Document de référence de cette ACV. Au-delà, viennent d’être établis les gains environnementaux –spectaculaires– pour plusieurs voies de valorisation.

FOCUS [A la suite de la restitution officielle de son Analyse du Cycle de Vie pour 9 voies de valorisation du pneu usagé, Aliapur publie le Document de référence de cette ACV, demandé à l’échelle européenne par des opérateurs, des experts, des bureaux d’études et des institutions. Au-delà ce de Document, viennent d’être établis les gains environnementaux –spectaculaires– pour plusieurs voies de valorisation]

En début d’année, le service R&D d’Aliapur a publiquement restitué les résultats de son Analyse du cycle de vie de 9 voies de valorisation du pneu usagé (aciérie, bassin d’infiltration, bassin de rétention, chaufferie urbaine, cimenterie, fonderie, gazon synthétique, pièces moulées, sols équestres). Unique en Europe, cette présentation a suscité de nombreuses demandes d’informations complémentaires, de la part d’opérateurs français et étrangers (granulateurs, utilisateurs de produits finis, industriels de la transformation du pneu usagé), d’organismes et de filières de valorisation des déchets, de bureaux d’études, d’institutions, d’experts…

Aliapur vient donc de publier le Document de référence de cette étude, validé par la même revue critique que l’ACV. Celui-ci rappelle les choix méthodologiques et les limites retenus pour l’étude et donne des résultats chiffrés, voie par voie, indicateur par indicateur. Compte tenu de l’organisation logistique nécessaire à la gestion des pneus usagés et à l’intérêt suscité par les émissions de CO2 et l’effet de serre, le document présente aussi en détail la part du transport pour chaque voie de valorisation étudiée.

Le Document de référence de l'ACV du pneu usagé est téléchargeable librement.

Des gains environnementaux spectaculaires

Au-delà de son Document de référence de l’ACV du pneu usagé, le service R&D d’Aliapur a également souhaité approfondir les gains environnementaux générés par l’utilisation du pneu à la place des produits traditionnels en cimenterie, aciérie, chauffage urbain, gazon synthétique et objets moulés. Pour cela, plusieurs indicateurs ont été retenus, notamment la consommation en énergie dite "primaire" (les ressources naturelles), la consommation en eau, l’appauvrissement des ressources minérales et l’effet de serre.

Pour les voies destructives (cimenterie, aciérie, chauffage urbain), l’unité de référence a été fixée à une année de consommation de pneu usagé. Pour les voies non destructives (gazon synthétique et objets moulés), l’unité de référence a été ramenée à une année d’utilisation du produit sur sa durée de vie totale.

Gazon synthétique : l'eau de 6 400 douches économisée chaque année

Ouvrage étudié : un terrain de football synthétique de taille standard (90 m de large, 120 m de long). Ce type de terrain a une durée de vie estimée à 10 ans.
En préférant le granulat de pneu à la place du mélange de granulat en EPDM vierge et de craie (produits habituels pour un terrain de foot synthétique), on recycle environ 250 tonnes de pneus usagés, soit 35 000 pneus de voiture, et on économise chaque année et pour chaque terrain l’équivalent de :

  • la consommation annuelle d’énergie pour le chauffage de 27 logements moyens (80 m², 250 Kwh/m²/an) ;
  • l’eau de 6 400 douches ;
  • 47 300 litres de gasoil ;
  • l’émission annuelle de CO2 générées par 100 véhicules récents émettant 130g de CO2 par km et parcourant 12 000 km par an.

Objets moulés : 399 220 litres de gasoil économisés chaque année

Objet étudié : le tapis anti-vibration utilisé à chaque étage dans la construction de bâtiments. Pour la fabrication de ces tapis, Aliapur valorise chaque année 14 000 tonnes de pneus transformés en granulats (près de 2 millions de pneus de voiture). Ces tonnages permettent la fabrication de 3 millions de m² de tapis anti-vibration. En préférant le granulat de pneu à la place du polyuréthane vierge (produit habituel pour la fabrication de ce type de revêtement), on économise chaque année l’équivalent de :

  • la consommation annuelle d’énergie pour le chauffage de 242 logements moyens (80 m², 250 Kwh/m²/an) ;
  • la consommation annuelle d’eau domestique de 188 personnes (France) ;
  • 399 220 litres de gasoil ;
  • l’émission annuelle de CO2 générées par 480 véhicules récents émettant 130g de CO2 par km et parcourant 12 000 km par an.

Cimenterie : 117 000 barils de pétrole économisés chaque année

Echelle de mesure : les 15 000 tonnes de pneus usagés utilisées annuellement comme combustible de substitution par une cimenterie, soit près de 2,1 millions de pneus de voiture. En préférant le pneu à la place du coke de pétrole et du charbon, on économise chaque année par cimenterie l’équivalent de :

  • la consommation annuelle d’énergie pour le chauffage de 8 970 logements moyens (80 m², 250 Kwh/m²/an) ;
  • l’eau de 70 piscines olympiques (50 m de long, 25 m de large, 2m de profondeur) ;
  • 117 000 barils de pétrole, soit plus de 18,6 millions de litres (159 litres pour un baril) ;
  • l’émission annuelle de CO2 générées par 14 000 véhicules récents émettant 130g de CO2 par km et parcourant 12 000 km par an.

Aciérie : la consommation d’eau de 158 personnes économisée chaque année

Echelle de mesure : les 5 000 tonnes de pneus usagés utilisées annuellement par une aciérie, soit près de 700 000 pneus de voiture. En préférant le broyat de pneu à la place de l’anthracite et de la ferraille, on économise chaque année par aciérie l’équivalent de :

  • la consommation annuelle d’énergie pour le chauffage de 3 730 logements moyens (80 m², 250 Kwh/m²/an) ;
  • la consommation annuelle d’eau domestique de 158 personnes (France) ;
  • 47 000 barils de pétrole, soit près de 7,5 millions de litres (159 litres pour un baril) ;
  • l’émission annuelle de CO2 générées par 2 000 véhicules récents émettant 130g de CO2 par km et parcourant 12 000 km par an.

Chauffage urbain : le CO2 de 10 000 voitures économisé chaque année

Echelle de mesure : les 12 000 tonnes de pneus usagés utilisées annuellement par une chaufferie urbaine, soit près de 1,7 million de pneus de voiture. En préférant le broyat de pneu au charbon, on économise chaque année par chaufferie l’équivalent de :

  • la consommation annuelle d’énergie pour le chauffage de 5 470 logements moyens (80 m², 250 Kwh/m²/an) ;
  • 74 000 barils de pétrole, soit près de 11,8 millions de litres (159 litres pour un baril) ;
  • l’émission annuelle de CO2 générées par 10 000 véhicules récents émettant 130g de CO2 par km et parcourant 12 000 km par an.