Actualités

01/12/2014

Baisse de l’éco-contribution pour toutes les catégories de pneus en 2015

Dans le réseau Aliapur, l’éco-contribution baissera pour toutes les catégories de pneus usagés en 2015, du pneu de scooter (inférieur à 3 kg) au pneu génie civil (plus de 450 kg).

Le pneu tourisme représente à lui seul les deux tiers des volumes collectés, soit environ 200 000 tonnes par an. Après 3 ans de stabilité, le prix de la prise en charge de ce pneu passe de 1,35 € HT en 2014 à 1,25 € HT à compter du 1er janvier 2015. Pour mémoire, aux débuts opérationnels de la filière en 2004, le coût de la prise en charge du pneu tourisme était de 2,20 € HT. La baisse cumulée atteint donc 43,18%.
De même, Aliapur collecte en moyenne 80 000 tonnes de pneus poids-lourd chaque année. Pour ce type d’enveloppe, l’éco-contribution passe de 9,70 € HT à 9,10 € HT en 2015, soit une baisse cumulée de 15,74% depuis 2004 (10,80 € HT).

Certes, cette diminution de l’éco-contribution sur toutes les catégories de pneus est l’illustration quantifiée des progrès accomplis par la filière depuis une décennie, avec la professionnalisation de ses acteurs de terrain (collecteurs, sites de transformation, valorisateurs), la formation de professionnels reconnus, la stabilisation des effectifs et l’excellence des installations (infrastructures, lignes de tri à hauteur d’homme, machines-outils).

Mais cette baisse s’appuie également sur deux éléments nouveaux.

D’abord, même s’il est toujours classé par la nomenclature officielle comme « déchet », le pneumatique usagé est désormais reconnu par ses utilisateurs comme un produit : depuis 2013, une partie des pneus collectés par la filière Aliapur est ainsi vendue aux valorisateurs.
Ensuite, Aliapur a mis à disposition des collecteurs un logiciel d’optimisation des tournées de ramassage, déployé courant 2014. Ce logiciel d’aide à la décision permet aux chauffeurs de réduire le nombre de kilomètres parcourus –réduisant d’autant leurs émissions de CO2– tout en collectant davantage. A fin octobre 2014, par exemple, le volume de pneus collectés avait augmenté de 20% par rapport à fin octobre 2013, alors que le nombre de tournées n’avait augmenté que de 5%.

N’ayant pas pour vocation de faire des bénéfices, la société Aliapur s’est donc appuyée sur ces deux facteurs –valeur positive d’une partie des pneus en valorisation et optimisation des tournées de collecte–, pour répercuter les économies ainsi réalisées sur l’éco-contribution 2015.

Télécharger le barème de l'éco-contribution 2015