Actualités

16/07/2012

Collet Environnement s’installe à l’est

Rachetée en mars, l'entreprise CFRC a pris le nom de Collet Environnement. L'activité de collecte sur 5 départements de l'est a été transmise dès le mois d'avril. Une nouvelle ligne de granulation devrait être opérationnelle à la fin de l'année.

En décembre 2010, un incendie accidentel ravageait l’unité de broyage et de granulation de la Compagnie Française de Retraitement du Caoutchouc (CFRC), située à Brazey-en-Plaine, près de Dijon (Bourgogne). Prestataire historique de la filière Aliapur, CFRC broyait un volume annuel de 10 000 tonnes de pneus, soit l’équivalent de plus de 1,3 million de pneus de voiture. L’outil de travail étant presque entièrement détruit, les pneus prévus pour être traités par CFRC en 2011 ont été redirigés, pour moitié sur d’autres granulateurs et pour moitié sur des cimenteries.

En dépit du sinistre sur sa ligne de broyage, CFRC a pu conserver, en 2011, son activité de collecte de pneus dans les garages et les centres auto sur ses départements : Côte d’Or (21), Doubs (25), Jura (39), Haute-Marne (52) et Haute-Saône (70). En parallèle, l’entreprise a été mise en vente. Souhaitant avant tout soutenir l’activité de la granulation tout en préservant les emplois locaux et limiter l’empreinte CO2 du transport de pneus de la région, Aliapur s’est activement engagé aux côtés des propriétaires de CFRC pour cette transmission.

Une nouvelle ligne de granulation en construction

Plusieurs racheteurs potentiels se sont intéressés à CFRC, finalement repris le 23 mars dernier par Conditionnement SA. Entreprise familiale dirigée par Jacques et Damien Collet, Conditionnement SA a développé une activité de logistique et de transport complémentaire avec son activité de conditionnement primaire et conditionnement secondaire. Son activité « pneus usagés » est exploitée sous le nom de Collet Environnement. Depuis le 1er avril, Collet Environnement a repris l’activité de collecte de CFRC.

Une ligne de broyage et de granulation est également programmée, pour remplacer la ligne détruite par l’incendie : elle devrait être opérationnelle en fin d’année, permettant de rééquilibrer la granulation dans l’Est de la France dès le début de l’année 2013.