Actualités

13/03/2013

La piste en pneu usagé gagne le Trophée Pneu Expo

Aliapur et le fabricant de sols sportifs Technisol ont remporté hier soir le "Trophée Innovations Environnementales" du salon Pneu Expo 2013, à Lyon, pour la conception d’une piste d’athlétisme fabriquée exclusivement avec des granulats de pneus usagés.

[Aliapur et le fabricant de sols sportifs Technisol ont remporté hier soir le "Trophée Innovations Environnementales" du salon Pneu Expo 2013, à Lyon, pour la conception d’une piste d’athlétisme fabriquée exclusivement avec des granulats de pneus usagés. Cette récompense a été remise à Eric Fabiew, directeur général d’Aliapur, et vient couronner 18 mois de recherche pour un revêtement éco-responsable et, à ce jour, unique en son genre.]

(voir la vidéo de la poste de la piste en fin d'article ou dans notre vidéothèque)

 

Aliapur et le fabricant de sols sportifs Technisol ont mis au point un concept innovant de revêtement de piste d’athlétisme fabriqué à 100% avec du pneu usagé. Appelé Aliagum®Track, ce revêtement est constitué de granulats de pneus usagés non réutilisables et de liant de polyuréthanne. Des études préliminaires à la conception finale, ce projet a demandé 18 mois de travail.

Ce revêtement a été primé hier soir à Lyon au salon Pneu Expo 2013, où il a reçu le Trophée Innovations Environnementales de la part d’un jury de journalistes spécialisés.

Après sa phase de validation en laboratoire, ce sol sportif résolument écologique a été retenu par l’ASM Omnisports (Clermont-Ferrand) pour sa nouvelle piste d’athlétisme à la Gauthière, financée par Michelin. Il a été posé à l’automne 2012.

La piste ainsi réalisée comprend un anneau d’une longueur de de 400 m constitué de 5 couloirs, de 6 couloirs en ligne droite, d’une demi-lune pour la zone de saut en hauteur ainsi qu’une aire d’élan pour le saut en longueur et le triple saut. La superficie totale de l’ensemble est de 3 800 m². Elle a requis l’utilisation de 40 tonnes de granulats issus de 9 000 pneus tourisme usagés pour un revêtement de 16 mm d’épaisseur.

Les principales étapes de la pose de la piste en granulats de pneus usagés :

 

 

 

Un revêtement plus efficace que les pistes traditionnelles

Depuis 2005, la R&D d’Aliapur a activement travaillé à la mise en adéquation des besoins du marché des sols sportifs avec la production des granulats de pneus usagés. En effet, le premier usage –et désormais le plus largement répandu– a été l’incorporation de ces granulats dans les gazons synthétiques, en particulier les terrains de football. Les pelouses synthétiques constituent ainsi, à ce jour, le principal débouché des granulats de pneus usagés. En 2012, par exemple, 38% de la production de granulat de la filière Aliapur a été affecté à la fabrication de gazons synthétiques.

Ces granulats de pneus usagés sont aujourd’hui produits sous une forme exploitable en lieu et place des granulats d’EPDM (polymère de synthèse couramment utilisé en revêtement sportif) : ils sont propres, homogènes et de d’une qualité constante.

Dans ces conditions, l’idée de réaliser une piste d’athlétisme exclusivement constituée de granulats de pneus usagés liés par une résine polyuréthanne était théoriquement réalisable. En 2011, Aliapur et Technisol ont donc décidé de conduire une étude pour la mise au point d’un revêtement innovant, répondant aux attentes des sportifs qui pratiquent les disciplines de l’athlétisme dans un stade : l’absorption des chocs, la déformation (souplesse) et la glissance (appuis).

Or le granulat de pneu usagé contient plus de 50 % d’élastomères de haute qualité, tandis que le granulat d’EPDM ne contient que 20 % d’élastomères. En restituant toutes les qualités de rebond et d’absorption des chocs des pneumatiques dont il est issu, le granulat de pneu est, par nature, idéalement placé pour satisfaire aux critères prédéfinis pour la piste. La piste prototype réalisée pour l’ASM Omnisports fait ainsi la démonstration que le recours exclusif aux granulats de pneu usagés permet de réaliser et de pérenniser un équipement dont les qualités sont plus durables que celles d’une piste en EPDM et dont les caractéristiques mécaniques sont supérieures.

Des économies de ressources naturelles, une plus-value environnementale

Dans le revêtement Aliagum®Track, le granulat de pneu usagé remplace le granulat d’EPDM habituellement utilisé. L’EPDM est un polymère produit à partir de matières premières dérivées du pétrole. Sa fabrication consomme une énergie coûteuse et qui se raréfie : 1 tonne d’EPDM manufacturé coûte 1 000 € à 1 500 €. A l’inverse, le granulat de PUNR est issu d’une ressource abondante, bon marché et "de proximité" : le pneumatique usagé. 1 tonne de granulat de pneus produit par les granulateurs travaillant avec la filière Aliapur coûte environ 200 € !

Au-delà de cette substantielle économie de matière première, au-delà également de qualités inhérentes supérieures, l’utilisation exclusive de granulat de pneus usagés pour une piste d’athlétisme permet de réaliser un bénéfice environnemental avéré.

En effet, selon le "calculateur environnemental" mis au point par le cabinet d’experts PricewaterhouseCoopers pour le compte d’Aliapur à la suite de l’Analyse du Cycle de Vie du pneu usagé (2010), les 40 tonnes de granulat utilisées pour la piste de l’ASM Omnisports de Clermont-Ferrand permettent l’économie cumulée de l’équivalent de :

  • la consommation d'énergie annuelle de 589 réfrigérateurs (1) ;
  • la consommation d’eau annuelle de 83 lave-linge, soit 18 260 cycles de lavages (2) ;
  • l’émission annuelle de dioxyde de carbone (CO2) générée par 52 véhicules de tourisme, soit 624 000 km parcourus (3) ;

C’est bien un cercle vertueux : l’augmentation de la qualité du granulat issu du recyclage améliore sa possibilité de s’intégrer à des projets innovants et éco-responsables, tout en permettant de faire ré-émerger les qualités du pneu d’origine.

La conception de la piste en Aliagum®Track a donc a permis de valider la solution technique innovante de ce revêtement, mais également de :

  • confirmer sa plus-value environnementale ;
  • définir les spécifications des granulats à utiliser afin de garantir les performances optimales et la durabilité du produit ;
  • s’assurer de la viabilité technique, éco-responsable et économique de ce nouveau concept ;
  • promouvoir le pneu usagé (toujours classé dans la catégorie des déchets non dangereux) comme un matériau durable et performant et comme une nouvelle matière première.

Cette piste est à ce jour unique en son genre. Ce type de revêtement pourrait être notamment destiné à l’équipement de pistes d’athlétisme et de plateaux sportifs en milieu scolaire.


(1) Réfrigérateur-congélateur de 235 litres utiles, classe A.
(2) Lave-linge de 5kg classe A, 220 cycles de lavages standard par an, consommation d’eau répartie entre les programmes coton standard : 60°C pleine charge, 60°C demi-charge et 40°C demi-charge.
(3) Véhicule émettant 130 g. de CO2 par km (cible France 2010) pour 12 000 km annuels (moyenne parcourue par un automobiliste en Europe).

Source : ACV du pneu usagé, PricewaterhouseCoopers pour Aliapur.