Actualités

12/02/2007

Les gazons synthétiques sont sans impact sur l'eau et l'air

ALIAPUR et FIELDTURF TARKETT ont mené une étude scientifique pour évaluer les éventuels impacts sur l’environnement et la santé humaine des granulats d’élastomères neufs et recyclés employés dans la fabrication de sols sportifs. Les résultats sont rassurants...

 

ALIAPUR et FIELDTURF TARKETT, leader des sols sportifs synthétiques, ont mené en partenariat avec l’ADEME une étude scientifique visant à évaluer les éventuels impacts sur l’environnement et la santé humaine des granulats d’élastomères neufs et recyclés employés dans la fabrication de sols sportifs.

Ces résultats sont maintenant disponibles et parfaitement rassurants.

Pourquoi cette analyse scientifique ?

Ces dernières années, des articles de presse au niveau européen ont mis en cause l’innocuité vis à vis de la santé humaine de l’utilisation de granulats de pneumatiques recyclés par rapport à des granulats d’élastomères neufs. Ces questions prenaient leur origine dans la présence de composés classés à risque lors de la fabrication des pneumatiques.

Conscients de l’importance de s’assurer de ces aspects et afin de disposer d’éléments objectifs, ALIAPUR en partenariat avec la société Fieldturf Tarkett et l’ADEME, ont engagé dès 2005 un programme d’études scientifiques évaluant les impacts environnementaux et sanitaires des différents matériaux de remplissage des gazons synthétiques.

Ces études ont été confiées au Groupement d’Intérêt Scientifique français, EEDEMS, avec le concours du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et de l’INERIS (Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques).

EEDEMS regroupe les compétences d’organismes publics et privés référents dans ces domaines, notamment dans le cas des matériaux et produits de construction.

L’étude a porté pendant un an sur :

  • le suivi de la qualité des eaux transférées dans le milieu naturel après leur passage au travers des composants des sols sportifs ;
  • l’analyse et l’évaluation des émissions gazeuses générées par ces sols.

Une méthode très exigeante

  1. Déploiement d’expérimentations en conditions réelles d’utilisation avec des surfaces et des quantités représentatives, aussi bien dans des conditions contrôlées en laboratoire qu’en conditions réelles sur un terrain instrumenté.
  2. Analyse de 42 paramètres physico-chimiques dans l’eau et mesure des émissions de composés organiques volatiles (COV) et aldéhydes dans l’air, et comparaison à des valeurs limites reconnues à l’échelle française et européenne.
  3. Tests de toxicité normalisés sur des organismes vivants (Daphnia magna, Pseudokirchneriella subcapitata), pour évaluer l’impact réel du dispositif sur les eaux et les milieux aquatiques, y compris l‘impact d’éventuelles substances non prises en compte ou présentes en quantités indétectables.

Conclusions : les résultats sur l’eau et sur l’air sont très rassurants

  • Les concentrations des substances mesurées dans l’eau et l’air sont faibles, et chutent rapidement au cours du temps.
  • Les résultats sont équivalents pour les 3 types de matériau de remplissage testés : granulats issus de pneus usagés et 2 types de granulats à base d’élastomères neufs (EPDM et TPE).
  • D’un point de vue écotoxicologique, l’eau traversant ces sols se révèle sans impact sur l’environnement.
  • Au regard de valeurs-limites reconnues à l’échelle française et européenne concernant l’eau et l’air, les sols sportifs sont sans impact sur les ressources en eau et sans effet préoccupant sur la santé humaine, pour une pratique sportive en intérieur comme en extérieur.

La société FIELDTURF TARKETT, leader mondial du gazon synthétique de troisième génération pour la pratique du football, rugby, réalise dans le monde près de 650 terrains de grands-jeux par an (environ une centaine en France pour l’année 2006.

Pour plus d’information :

Lire le contexte de l'étude et le sommaire

Télécharger le document complet (identification demandée)

English version

Tous nos résultats d'études R&D.