Actualités

06/05/2009

Les résultats 2008 d’Aliapur présentés à la presse

Comme chaque année, le directeur général Eric Fabiew a présenté le rapport d'activité de l'année écoulée à la presse spécialisée, professionnelle et généraliste au cours de deux conférences de presse à Paris et à Lyon.

Comme tous les ans lors de la parution de son rapport d’activité, Aliapur a présenté les principaux résultats de l’année écoulée à la presse. Pour le bilan 2008, ces présentations ont eu lieu le 28 avril à Paris puis le 29 avril à Lyon (siège de la société).

A cette occasion, le directeur général Eric Fabiew a rappelé qu’Aliapur a collecté et valorisé 300 309 tonnes de pneus usagés l’année dernière (l’équivalent de plus de 41,8 millions de pneus de voiture), dépassant ainsi –comme chaque année- la commande initiale des producteurs qui s’élevait à 298 766 tonnes.

Non seulement ce résultat a été atteint alors que les secteurs de l’Automobile et du Pneumatique sont entrés dans une période de turbulences économiques importances, mais il a surtout été accompagné d’une nouvelle baisse de la contribution de la plupart des catégories de pneumatiques. Ainsi, le coût de la collecte et du recyclage du pneu de tourisme –qui représente à lui seul les deux tiers de la collecte- est passé de 1,60 € en 2008 à 1,50 € en 2009. Aliapur a donc tenu les engagements pris au démarrage de la filière en 2004 d’amener la contribution VL de 2,20 € à 1,50 € en cinq ans.

Déploiement commercial et innovations en R&D

En Recherche & Développement, la responsable R&D Catherine Clauzade a insisté sur certains programmes menés depuis plusieurs années par Aliapur et passés, en 2008, en phase de déploiement commercial : les broyats de pneus poids-lourds utilisés en fonderie pour leur apport en ferraille et leur contribution à l’effet antirouille ; les pneus de grande taille (agraires et de génie civil) utilisés pour la réhabilitation de carrières arrivées en fin d’exploitation ; enfin, les granulats de pneus utilisés pour la fabrication de sols équestres sans entretien.

Parmi les voies de valorisation innovantes, il convient de citer en particulier l’intérêt porté par ArcelorMittal pour les fils d’acier issus des pneus usagés. Le potentiel de ce type de ferraille est estimé à 30 000 tonnes chaque année : dès 2009, cet acier devrait donc intégrer les ferrailles utilisées par le sidérurgiste, devenant ainsi un coproduit du pneu usagé ayant une valeur économique, donc commerciale.

Enfin, Aliapur a annoncé avoir signé, en 2008, un contrat avec le géant énergétique allemand E.On (3e mondial) pour l’envoi annuel de 15 000 tonnes de broyats de la filière française en Suède, afin d’alimenter une chaufferie urbaine dont le cahier des charges impose d’utiliser à minima les énergies fossiles.

Télécharger le rapport d'activité 2008 d'Aliapur