Actualités

25/07/2008

Méga Pneus est passé à la vitesse supérieure

Collecteur pour Aliapur depuis les débuts de la filière et agréé pour six départements depuis le 1er janvier, Méga Pneus vient de se diversifier en ouvrant son propre site de transformation de pneus usagés.

 

Collecteur pour Aliapur depuis les débuts de la filière et agréé pour six départements depuis le 1er janvier, Méga Pneus vient de se diversifier : sur un terrain de 10 000 m² mitoyen de son siège de Reignac-sur-Indre (Indre-et-Loire), la société a ouvert son propre site de transformation de pneus usagés. Ce site a commencé à fonctionner le 29 février dernier avec la préparation de pneus entiers, mais c’est le 22 mai qu’il est passé en vitesse de croisière avec le démarrage de son activité de broyage.

« Cette diversification s’est imposée d’elle-même, explique Carlos Gonçalves, dirigeant de Méga Pneus. Jusqu’à présent, il n’y avait pas de site de transformation pour la filière Aliapur en région Centre. En tant que collecteur, nous étions donc contraints d’envoyer les pneus assez loin pour le broyage. Dans ces conditions, nous avons finalement pensé que nous pouvions directement broyer nous-mêmes : non seulement c’est une économie de frais de transport –donc une économie de carburant et une économie de pollution– mais c’est aussi un moyen de diversifier notre activité et nos revenus. Surtout, nous avions l’assise financière pour franchir le pas sans mettre la société en danger ».

Mûri dès la fin de l’année 2006, ce projet a été présenté en 2007 à Aliapur dans le cadre de l’appel d’offres des sites de transformation, que Méga Pneus a donc remporté dans sa zone de chalandise. Au passage, la société a d’ailleurs créé trois emplois, portant ses effectifs à 24 personnes. Hors salaires, la création de ce site représente un investissement d’environ 1 million d’euros, depuis l’acquisition et l’aménagement du terrain jusqu’à l’achat des indispensables engins de chantier et surtout du broyeur.

Justement, côté broyeur, Méga Pneus a opté pour un Préciméca 1502 de dernière génération. « Avec ses 42m de long pour une puissance de 4 fois 75 kw, il broie 12 à 14 tonnes de pneus par heure, qu’il s’agisse de pneus de voitures, de motos, de poids-lourds, voire de petits pneus agraires, précise Carlos Gonçalves. Pour l’instant, nous broyons en taille Small parce que c’est la demande, mais nous pouvons passer à la taille Médium en 30 minutes. Nous sommes surtout très satisfaits de la qualité des broyats, qui sont remarqués pour leur absence de barbules ».