Actualités

12/06/2007

Stocks historiques : Aliapur a déjà évacué 80% de son objectif citoyen de 30.000

Les stocks historiques représentent près de 250.000 tonnes de pneus. Soutenu par ses actionnaires manufacturiers, Aliapur s'est engagé, depuis 2005, dans une action citoyenne volontaire : l'évacuation de 30.000 tonnes sur 12 sites. Cet objectif est atteint à 80%.

Selon le décret « pneus usagés » les producteurs de pneus neufs sont responsables depuis 2004 de la fin de vie des pneus neufs qu'ils mettent chaque année sur le marché national. Mais ce décret ne prévoit rien pour les stocks anciennement constitués et abandonnés, ces stocks dits « historiques » que l'on estime à près de 250.000 tonnes.

En 2004, alors que rien ne les y contraignait, les manufacturiers actionnaires d'Aliapur ont souhaité engager une réflexion afin de faire émerger une solution citoyenne à ce problème. Aliapur a ainsi créé son "Conseil de {C}


la Stratégie et du Développement" qui réunit toutes les parties concernées par ce dossier: Etat, Maires, Distributeurs, Constructeurs Automobile, Manufacturiers, Associations de consommateurs et de protection de l'environnement. Un accord a été trouvé sur la méthodologie : mise en commun des informations sur les stocks abandonnés et classement par priorités en fonction de leur historique et de leurs risques. A ce jour, pourtant, aucun accord n'est encore définitivement intervenu sur les modalités de financement, clé de la résolution du problème.

Afin de débloquer la situation, et pour faire un premier pas montrant la volonté des manufacturiers, Aliapur s'est engagé à traiter, à ses frais depuis 2005, 30.000 tonnes soit une dépense de 4,5 millions d’euros, sur la base d'un ordre de priorité proposé par l'Association de défense de l'environnement « Robin des Bois » et sous le contrôle du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Sur les 114 sites inventoriés par le Ministère, la prise en charge d’Aliapur en concerne 12, soit 30.000 tonnes de pneus. A ce jour, 80% de cet objectif ont déjà été traités.

Des normes de qualité incontournables

Aliapur travaille sur ces sites selon les meilleures normes de qualité et de sécurité. Cette rigueur est d'autant plus indispensable qu’il s’agit généralement de stocks très anciens. Ceux-ci sont peu voire pas du tout organisés ; généralement, ils regroupent des pneus détériorés par les années, souvent mélangés à d'autres déchets, à de la terre ou à de la végétation.

Sur chaque chantier, le mode opératoire répond à un cahier des charges précis : aménagement de la circulation dans le chantier et ses abords en prévoyant un parking et des locaux sociaux pour le personnel sur place ou de passage ; nettoyage de l’entrée du site et de ses abords ; balisage des zones de chargement ; comptage et identification des lots à enlever ; tri et préparation des pneus en fonction des besoins des valorisateurs. A noter que le recyclage écologique de ces pneus est garanti par un contrôle et la remise des certificats de valorisation.

Prise de conscience collective

Par ce geste citoyen purement volontaire de traiter 30.000 tonnes de pneus usagés hors contrat, Aliapur et ses manufacturiers actionnaires espèrent montrer à la profession, à l'Etat et aux consommateurs, que la bonne volonté est indispensable pour résoudre le dossier des stocks historiques de façon constructive.

Une négociation est d’ailleurs en cours depuis l’an dernier, qui devrait permettre de trouver le financement nécessaire à l’évacuation totale et définitive des stocks historiques recensés. L’ensemble de la profession (Manufacturiers, Distributeurs, Constructeurs Automobile et Syndicats professionnels) élabore actuellement un accord cadre permettant de faire émerger le financement nécessaire. Dès lors, le nettoyage des stocks historiques avec ce nouvel accord pourrait être engagé dès 2008.