Actualités

16/09/2011

Un béton contenant des granulats testé en réel

Aliapur et Eiffage TP testent actuellement, en situation réelle, des dalles de béton incorporant du granulat de pneus. On espère un béton moins sujet aux fissures, donc plus résistant et d’une durée de vie allongée.

FOCUS [Les résultats théoriques de deux études ayant été concluants, Aliapur et Eiffage TP testent actuellement, en situation réelle, des dalles de béton incorporant du granulat de pneus. On espère un béton moins sujet aux fissures, donc plus résistant et d'une durée de vie allongée.]

 

 

Comment se comporte une chaussée en béton dans lequel sont incorporés des granulats de pneus usagés ? Ce béton est-il moins sensible aux déformations ? Pourrait-il être plus résistant aux fissures, c’est-à-dire plus performant et d’une durée de vie allongée, par exemple pour la construction de trottoirs ou de sous-couches destinées à être pavées ?

Deux thèses, financées par Michelin, Aliapur et l’Ademe, ont été menées sur ce thème en 2000 et en 2007 au Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC) de l’INSA-UPS de Toulouse III. Ces études ont permis d’élaborer et de tester plusieurs échantillons de bétons contenant des granulats de pneus usagés, et de parvenir à un "dosage" au comportement théorique convaincant. Restait à vérifier ces résultats en situation réelle.

Dès 2008, ces travaux ont intéressé Eiffage Travaux Publics, branche routière et génie civil du groupe Eiffage, l'un des majors européens de la construction. Un accord de partenariat a été signé en 2010 entre Aliapur, Eiffage TP, le LMDC de L’INSA Toulouse et l’Ademe pour expérimenter de ce nouveau béton, vérifier ses qualités innovantes et tester sa résistance sur un site de la communauté urbaine du Grand Toulouse.
Ainsi, au printemps 2011, trois dalles ont-elles été coulées : une dalle de référence composée uniquement de béton et deux dalles incorporant du granulat de pneus usagés (fourni par un industriel de la filière Aliapur), dont l’une supporte le passage de véhicules, l’autre étant non circulée.

Dès la préparation du chantier, il est apparu que l’ajout des granulats dans une centrale industrielle pour la fabrication du béton n’a posé aucune difficulté, le mélange obtenu étant tout à fait homogène. De même, la présence de granulats n’a pas demandé de précaution particulière pour couler les dalles. Tout juste celles-ci ont-elles un aspect légèrement plus granuleux.
Il faudra laisser à ces dalles au moins un an de vie in situ avant de pouvoir tirer les conclusions de cette expérimentation et envisager de promouvoir ce nouveau béton pour des chantiers urbains.