Applications

Enrobés routiers

Matériaux : fibres textilespoudrette | Voie de valorisation : matière

Si les constructeurs automobiles et les fabricants de pneus ont fait des efforts considérables pour limiter la nuisance sonore des véhicules, une diminution supplémentaire du bruit du trafic routier passe aussi par de nouvelles approches dans la construction des enrobés.

Incorporés dans le bitume ou associés aux enrobés, la poudrette de pneu usagé permet d’améliorer les caractéristiques acoustiques de l’enrobé ainsi que sa résistance à la fissuration lors du gel et du dégel. De même, ils favorisent l'adhérence des véhicules.

Revêtement de chaussées

Le bruit est une nuisance pour 40 % de la population. Si aujourd’hui des progrès énormes ont été faits sur les automobiles, les professionnels reconnaissent que réduire les niveaux sonores des véhicules devient de plus en plus difficile (pour un coût raisonnable) et qu'il faut s'orienter vers une autre approche qui prend en compte la surface de roulement.

Le bruit du trafic routier est fonction de l'émission sonore (débit, nature du trafic, vitesse moyenne, allure des véhicules, type de revêtement); mais aussi des conditions de propagation (profil en travers de la route, présence d'obstacles, distance source/récepteur, absorption acoustique du sol et des obstacles).

Les pneus sont utilisés sous forme de poudrette pour la fabrication des enrobés routiers. La poudrette est incorporée dans le mélange lors de la fabrication de l’enrobé. Cette application vise à améliorer les caractéristiques acoustiques de l’enrobé, sa résistance à la fissuration lors du gel et du dégel, et l'adhérence.

En France cette application est peu développée alors qu’elle bénéficie de plus d’attention au Portugal, en Espagne et en Italie.

Un guide pour la fabrication d'enrobés routiers publié en 2014 par la filière espagnole

La filière de valorisation des pneus usagés espagnole, Signus Ecovalor, dont le modèle de fonctionnement est voisin de celui d’Aliapur, a publié en 2014 un Guide pour la fabrication d’enrobés bitumineux avec de la poudrette de caoutchouc issue de pneumatiques usagés (à télécharger ci-contre).

Depuis 2007, l’Etat espagnol encourage officiellement les industriels à utiliser la gomme de pneu usagé dans la fabrication de revêtements routiers. Jusqu’à 55% du granulat produit en Espagne doivent y être consacrés, ce qui confère à la filière ibérique une expertise européenne dans ce domaine. Très fouillé, le guide technique réalisé par Signus Ecovalor présente différents mélanges bitumineux où le granulat de pneu permet d’améliorer la souplesse et l’élasticité des chaussées. Les revêtements ainsi obtenus offrent des propriétés de résilience supérieures à celles des bitumes habituels et à un coût plus avantageux.

Au titre de la coopération entre les filières européennes « sœurs », le département R&D d’Aliapur a fait traduire le guide espagnol : ses conclusions techniques et scientifiques présentent des intérêts manifestes pour le développement de ce type de revêtement en France. En effet, si les essais réalisés jusqu’à présent sur des portions de chaussées françaises sont tous positifs, cette solution de valorisation n’a pas encore été développée à grande échelle. Pour Aliapur, il s’agit donc à présent de travailler avec les industriels français pour la mettre en œuvre à grande échelle.

Les prestataires :

Liste des granulateurs avec lesquels nous travaillons :

  • Collet Environnement
  • RBSI
  • Delta Gom
  • Roll Gom
  • Re Tyre
  • Estato
  • Karl Kurz
  • Ekologos – Kargro

Merci d'écrire à contact@aliapur.fr