La société

L'origine d'Aliapur : la situation française avant l'application de la réglementation

Avant le décret relatif à l'élimination des pneus usagés, dont les dispositions ont été transposées dans le Code de l'Environnement, les derniers détenteurs de pneumatiques -le plus souvent les garages ou des déchèteries- faisaient appel au collecteur de leur choix et le rémunéraient directement pour la collecte et la valorisation des pneus usagés. Ces très petites entreprises se sont généralement livré une concurrence très forte. A terme, certaines n'ont plus disposé des marges financières suffisantes pour assurer la valorisation des pneus, ce qui a entraîné la constitution de dépôts sauvages, également appelés "stocks historiques" ou "stocks orphelins".

 

C'est pour remédier à cette situation dangereuse que l'Etat a instauré la Responsabilité Elargie du Producteur, et a demandé à tous ceux qui introduisent des pneus neufs sur le marché français de financer leur collecte et leur recyclage en amont.
Depuis juillet 2002, il est interdit de mettre en décharge des pneus usagés, qui ne sont plus considérés comme des déchets ultimes car ils ont un fort potentiel de valorisation, que ce soit comme matière première ou comme combustible alternatif.